Modules thématiques

Les modules thématiques permettent d’approfondir certains aspects du module de base. 2 modules seront à choisir par les participant(e)s parmi les 4 proposés :

1. Images de rôles, famille, relations 

Ce module vise à prendre du recul sur les pratiques et les postures professionnelles des acteurs/rices de la petite enfance et à déconstruire les images stéréotypées des rôles féminins et masculins pour favoriser le développement d’une démarche égalitaire. Il s’agit également de s’interroger sur les différents modèles familiaux (qu’est-ce qu’une famille ? Quelles fonctions remplit-elle ? Qu’est-ce qui contribue au bien-être personnel de l’enfant ?) et d’apprendre à intégrer la promotion de l’égalité des chances pour tou(te)s dans le travail avec les parents.

2. Estime de soi, émotions et corps

Ce module vise à accompagner les professionnels dans la promotion de l’estime de soi des enfants. Il s’agit d’apprendre à connaître et à accepter les émotions (gérer le bien-être, la colère, la frustration, le deuil, etc.), et à développer l’empathie pour réagir aux émotions des autres. Enfin, le module favorise la connaissance et l’acceptation du corps, de ses constructions sociales et de ses limites en permettant d’expérimenter différentes formes d’expressions corporelles.

 3. Diversité et conflits

Ce module vise à explorer la diversité sexuelle, sociale, culturelle, linguistique, religieuse, etc., dans sa complexité et à apprendre aux enfants à vivre ensemble dans une maison relais et une société diverses. Il s’agit de promouvoir des relations basées sur le respect et le principe d’égalité entre filles et garçons. Le module transmet des outils et des compétences pour apprendre aux enfants à éviter ou résoudre des conflits de manière non-violente et à savoir réagir de façon appropriée à différents comportements (pratiques sexistes ou inégalitaires, harcèlement, etc.)

 4.  Jeux, livres et espaces

Ce module vise à analyser en quoi les jeux, jouets, livres et territoires participent à la construction des rôles sociaux attribués aux filles et aux garçons, aux femmes et aux hommes, et en quoi ils peuvent renforcer des situations sexistes ou inégalitaires ou au contraire être mobilisés en faveur d’une travail pédagogique plus soucieux de l’égalité et de l’inclusion de tou(te)s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *